Depuis plusieurs semaines, un groupe de jeunes femmes a travaillé sur la gestion des ordures. Elles ont mené des enquêtes auprès des ménages pour comprendre la provenance des ordures. 

Gandiol est une très belle localité mais qui est confrontée à de véritables problèmes liés à l’insalubrité. Beaucoup de mesures ont été prises au fil du temps pour réduire le plus possible ces saletés mais en vain. De plus en plus le constat est général : dépotoirs d’ordures sauvages dans les coins et recoins des rues. Et les risques deviennent de plus en plus importants. C’est à travers ce constat et le besoin d’avoir un bon cadre de vie que ce groupe de jeunes femmes a décidé de réfléchir sur comment gérer ces ordures et surtout les plastiques. 

 

En effet, il est de nature connue que Gandiol ne dispose pas de système de gestion des déchets pour un meilleur assainissement d’environnement immédiat.

Pour une bonne étude du terrain, les jeunes femmes ont fait des visites auprès de quelques foyers afin d’enquêter sur les pratiques ménagères qui font qu’il y’a trop de saletés dans la commune.

 

Ces jeunes femmes, pour rappel, se sont pleinement et volontairement engagées dans ce travail. Pour mieux organiser leur travail, elles se sont formées en petits groupes de deux personnes, qui travaillent séparément vu que les déchets se différencient d’un endroit à un autre. Elles ont étudié toutes les formes d’ordures qu’elles ont trouvé sur les lieux : organiques, plastiques (durs et légers), papier... Mais elles se sont beaucoup plus concentrées sur les déchets plastiques pour définir les possibilités de recyclage.

 

Selon les femmes, la satisfaction a été eu par rapport au diagnostic puisque ça leur a permis de mieux comprendre la communauté en matière de production de déchets. Toutefois, l’objectif visé n’a pas été atteint à 100%. 

 

Cependant pour pérenniser ce combat, remédier ou diminuer cette quantité importante de déchets, les femmes ont pris des mesures importantes : sensibiliser, communiquer au maximum, faire des formations pour une bonne gestion des ordures, créer des comités de gestion des ordures dans les différents villages.

 

Le Centre Culturel Aminata travaille depuis sa création sur comment gérer les ordures. Pour application de ceci, on utilise les ordures pour les recycler et sensibiliser les populations sur les effets néfastes des dépotoirs sauvages.

 

 

 

 

 

 


Cet article a été produit dans le cadre des activités du projet "Communication et culture pour l'autonomisation des femmes et des jeunes depuis le Centre Culturel Sunu Xarit Aminata à Gandiol, Sénégal"   réalisé par Hahatay, en collaboration avec KCD ONGD et financé par la Mairie de Bilbao.

 

DÉCOUVREZ GANDIOL
Venez découvrir la beauté des paysages et les nombreuses charmes de Gandiol, à partager des moments innoubliables avec nos voisins (Dekandoos), enseigner et apprendre d’eux, de découvrir un mode de vie différent à la vie européenne…on va manger avec nos mains, danser au rythme des tambours (sabar), le bégaiement avec la langue (wolof)...



Laissez les enfants rires avec vous et voir leurs sourires sont contagieux ... Venez partager le thé de tita Maguette, les plats de Fatou Tita, les contes de Lamine... Vivez la joie de ne pas avoir à vous soucier de quoi que ce soit, tout ce qui n’est pas vraiment important... se priver de l'ordinateur, du téléphone portable et du calendrier pour se connecter avec la réalité humaine, être en contact avec la vie...

Venez vivre la pleine lune, les coucher de soleil, les pleurs d'ânes et de se réveiller avec l'alarme coqs infaillibles ... Vient marcher pieds nus sur le sable et se remplir les poumons avec la brise fraîche de l'océan Atlantique... Venez Gandiol vous attend!
COLLABORE
Devenez membre Faites votre don Achetez nos livres
RADIO AMINATA
COLLABORATEURS
Logo ARD Logo Bilbao Logo Jokoo Logo KCD Logo Bizkaia Logo Cideal