Fatou est une jeune fille passionnée par le travail. Elle est volontaire à Hahatay et maintenant la responsable de la Bibliothèque. 

 

Pour elle, il faut repartir à la base. Elle dit avoir fait une étude profonde dans le cadre de l’éducation au niveau de Gandiol et surtout du côté des filles qui est parfois plus ou moins « insignifiante ». Elle a laissé tôt l’école et elle ne veut pas que ce qui lui arrive, arrive aussi aux autres filles. Sur ce elle initie une activité pédagogique qui rentre dans le cadre de renforcement du niveau d’étude des élèves.

 

Cet activité se déroule toutes les semaines, Mardi et Jeudi, dans les locaux de la Bibliothèque Révolutionnaire « JOKKO ». Elle regroupe plus d’une trentaine d’élèves qui sont en classe d’examen et la plus part sont des jeunes filles. Ils se regroupent les soirs, après l’école, pour traiter des exercices et étudier des textes. Ce qui est plus original dans tout ça est que ce sont les enfants eux-mêmes qui choisissent les genres d’exercices qu’ils veulent traiter. Ce choix leur permet d’être beaucoup plus sûrs d’eux.

 

Avant ces activités, le niveau était plus ou moins stable. Mais depuis qu’on a commencé ces sessions, dit Fatou Diagne, le taux de réussite est encore plus important. Ces informations sont recueillies auprès de leur directeur qui dit que ça a beaucoup contribué à leur développement personnel et renforcé leur niveau d’étude. Et pour Fatou Diagne, c’est une totale satisfaction de voir que l’arbre commence à porter ses fruits. Maintenant ils s’en sortent bien au moment des examens et évaluations.

 

Ce n’est pas chose facile, selon elle, de gérer ces enfants. Sinon il y’a une parfaite harmonie et elle s’entend bien avec eux. Il n’y a pas cet esprit de supériorité ou de professeur mais on est comme une famille. Je les écoute et j’essaye de les comprendre. Je pense que pour qu’il y ait une éducation de qualité, il faut penser à encadrer les enfants et à les assister. Je continuerai à faire ces études tant que je le pourrai.

 

Le Centre Culturel Aminata est dans ce sillage de participer à la perfection de l’éducation au niveau de Gandiol et pour se faire, il faut retourner à la base. Fatou Diagne, jeune fille, a vite compris ceci et se met déjà à se donner le maximum pour participer à cet édifice.





Cet article a été produit dans le cadre des activités du projet "Communication et culture pour l'autonomisation des femmes et des jeunes depuis le Centre Culturel Sunu Xarit Aminata à Gandiol, Sénégal"   réalisé par Hahatay, en collaboration avec KCD ONGD et financé par la Mairie de Bilbao.

DÉCOUVREZ GANDIOL
Venez découvrir la beauté des paysages et les nombreuses charmes de Gandiol, à partager des moments innoubliables avec nos voisins (Dekandoos), enseigner et apprendre d’eux, de découvrir un mode de vie différent à la vie européenne…on va manger avec nos mains, danser au rythme des tambours (sabar), le bégaiement avec la langue (wolof)...



Laissez les enfants rires avec vous et voir leurs sourires sont contagieux ... Venez partager le thé de tita Maguette, les plats de Fatou Tita, les contes de Lamine... Vivez la joie de ne pas avoir à vous soucier de quoi que ce soit, tout ce qui n’est pas vraiment important... se priver de l'ordinateur, du téléphone portable et du calendrier pour se connecter avec la réalité humaine, être en contact avec la vie...

Venez vivre la pleine lune, les coucher de soleil, les pleurs d'ânes et de se réveiller avec l'alarme coqs infaillibles ... Vient marcher pieds nus sur le sable et se remplir les poumons avec la brise fraîche de l'océan Atlantique... Venez Gandiol vous attend!
COLLABORE
Devenez membre Faites votre don Achetez nos livres
RADIO AMINATA
COLLABORATEURS
Logo ARD Logo Bilbao Logo Jokoo Logo KCD Logo Bizkaia Logo Cideal