Si l'on remonte à quelques années plus tard, Gandiol fut un exemple en matière d'éducation. Plusieurs apprenants quittaient même leur ville d'origine pour rallier Gandiol afin d'y bénéficier d'une éducation de qualité. L'école faisait partie des meilleures du département et de la région. Les élèves étaient les meilleurs et faisaient partie des premières positions. L'enseignement était de bonne qualité. Tout le monde tendait vers l'excellence. Au fil des années, l'école gagne du terrain à Gandiol mais en perdant la qualité qu'elle avait.

Cependant, on parlait de qualité mais maintenant c'est le désintérêt et l'abandon. Les élèves de bas âge quittent les bancs... Quel est le moustique qui les a piqués ? Pourtant, en temps normal, les jeunes n'avaient d'autres préoccupations que d'aller à l'école. Maintenant c'est une course à la vie de luxe et au mariage "précoce".

En ce qui concerne les garçons, l'influence la plus répandue est que les élèves abandonnent l'école pour trouver de l'argent. Les parents poussent leurs enfants à quitter l'école et aller travailler. Il y a aussi l'influence de certains jeunes qui ne fréquentent pas l'école. C'est-à-dire lorsqu'ils reviennent des campagnes, ils ont presque tous de beaux vêtements, des chaussures dernier cri, de beaux téléphones... Il y a aussi le cas des filles qui se marient très tôt. En effet, la tendance actuelle est que les jeunes filles s'intéressent de façon précipitée à une "gestion de foyer". Quand les évènements arrivent et que des filles jamais inscrites à l'école se marient et honorées par leur maris, d'autres ont vraiment envie de vivre aussi ces moments apparemment extraordinaires. De plus les parents poussent leurs enfants au mariage pour gagner de l'argent : ils ne savent pas que cela constitue un danger pour l'avenir de la jeune fille. Pire, car beaucoup sont encore désireuses de continuer leurs parcours scolaires mais poussées à arrêter.

Ainsi le défi à relever est de faire renaitre l'éducation de qualité toujours connue à Gandiol. Quelles sont les alternatives pour éradiquer ce phénomène ? En tout état de cause, le moment est grave et la menace est plus fréquente. Si l'on n'agit pas, l'éducation n'aura plus de valeur ou perdra son petit peu déjà acquis. Ce pendant le Centre Culturel Aminata est un lieu de rencontre entre les femmes pour trouver des solutions sur le phénomène des mariages précoces et aussi bien pour elles que pour eux, pour les intéresser à rester à l'école. Il y a aussi la bibliothèque qui est une source de motivation pour les activités éducatives.





Cet article a été produit dans le cadre des activités du projet "Communication et culture pour l'autonomisation des femmes et des jeunes depuis le Centre Culturel Sunu Xarit Aminata à Gandiol, Sénégal"   réalisé par Hahatay, en collaboration avec KCD ONGD et financé par la Mairie de Bilbao.
DÉCOUVREZ GANDIOL
Venez découvrir la beauté des paysages et les nombreuses charmes de Gandiol, à partager des moments innoubliables avec nos voisins (Dekandoos), enseigner et apprendre d’eux, de découvrir un mode de vie différent à la vie européenne…on va manger avec nos mains, danser au rythme des tambours (sabar), le bégaiement avec la langue (wolof)...



Laissez les enfants rires avec vous et voir leurs sourires sont contagieux ... Venez partager le thé de tita Maguette, les plats de Fatou Tita, les contes de Lamine... Vivez la joie de ne pas avoir à vous soucier de quoi que ce soit, tout ce qui n’est pas vraiment important... se priver de l'ordinateur, du téléphone portable et du calendrier pour se connecter avec la réalité humaine, être en contact avec la vie...

Venez vivre la pleine lune, les coucher de soleil, les pleurs d'ânes et de se réveiller avec l'alarme coqs infaillibles ... Vient marcher pieds nus sur le sable et se remplir les poumons avec la brise fraîche de l'océan Atlantique... Venez Gandiol vous attend!
COLLABORE
Devenez membre Faites votre don Achetez nos livres
RADIO AMINATA
COLLABORATEURS
Logo ARD Logo Bilbao Logo Jokoo Logo KCD Logo Bizkaia Logo Cideal